Journée de l’eau

La journée mondiale de l’eau a été célébrée le samedi 16 mars à Bagnolet, un peu en avance sur la date officielle. Artistes, expert.e.s et habitant.e.s ont marché ensemble pour l’eau. Retour en images.

Mme Tantale de la Cie Acidu

Par un bel après-midi de printemps, Madame Tantale s’est arrêtée devant l’ancienne mairie de Bagnolet.

Pasionaria de l’eau, campée sur son « rad’eau triporteur », Madame Tantale, petite bonne femme énergique et déterminée, tempête, délire, ironise jusqu’à l’ivresse et interpelle sans fin, tout entière vouée à notre commun destin…

Accompagnée de Lolo, son musicien, et de sa fidèle marotte Brutus, un poisson rouge, elle décide de ne plus laisser les robinets couler en vain et lance une grande campagne d’adoption de bouteilles d’eau !

En partant de la mairie…

Animée par Edith Félix, maire-adjointe et co-présidente de la Coordination EAU Île-de-France, la balade urbaine au fil de l’eau a commencé par plusieurs arrêts rue Raoul Berton pour présenter son récent réaménagement (Lire l’article : rue aux arbres). Avec les interventions d’Alexandre Nezeys, concepteur du plan Paripluie, et d’une agente de la régie Eau publique par Est Ensemble. 

  • Alexandre Nezeys est le principal concepteur du plan Paripluie, le zonage pluvial de la ville de Paris.

Une balle de tennis lancée par des enfants en haut de la rue a fini sa course dans une noue latérale. Cela a permis de vérifier la forme de la chaussée qui renvoie l’eau de pluie et de ruissellement dans les noues. Et évite ainsi qu’elle soit rejetée dans le réseau d’assainissement. L’agente de la régie eau publique par Est Ensemble a expliqué le fonctionnement du dispositif de noue. En réponse à une question, Alexandre Nezeys a souligné l’utilité de déconnecter les gouttières du réseau d’assainissement pour renvoyer l’eau dans les noues: une opération financée par l’agence de l’eau à hauteur de 1000 € par gouttière.

Le groupe d’expert.e.s et d’habitant.e.s s’arrête ensuite à l’angle de la rue Sadi Carnot. Fabio Piccioli, enseignant paysagiste, évoque le vallon de Bagnolet, inondé lors des fortes pluies (Lire l’article : Grosse pluie) car c’est là que convergent toutes les eaux du petit bassin  versant. 

En passant par l’église…

La balade se poursuit en remontant la rue Sadi Carnot et marque un nouvel arrêt sur la placette devant l’église.

  • André Baraglioli de la Direction de l'eau et de l'assainissement de la Seine Saint Denis (DEA 93) montre l'utilité et les limiites du bassin enterré sous la place.

Alban Morand, un jeune paysagiste, qui a fait son mémoire de fin d’études consacré à la remise au jour des  eaux pluviales dans le vallon de Bagnolet (Lire l’article  : Osons l’eau à Bagnolet),  montre tout l’intérêt de ce lieu où convergent les eaux de pluie venant de la rue Lénine et celles en provenance du haut de la rue Sadi Carnot. Pourquoi ne pas y installer un bassin à ciel ouvert au dessus du bassin enterré?

André Baraglioli, cadre de la Direction de l’eau et de l’assainissement de Seine Saint Denis (DEA93) explique le fonctionnement du bassin enterré qui en cas de fortes pluies stocke les eaux de pluie et les eaux usées, soulageant ainsi le réseau d’assainissement et évitant les débordements plus bas , dans la rue Sadi Carnot.

… jusqu’au château

La  halte suivante se fait à l’angle de la rue du Moulin où Alban Morand avait imaginé une cascade dévalant l’escalier… Baptiste Hervy-Jeulin, présente le projet du grand chemin d’Est Ensemble sur lequel il travaille avec l’Agence Thierry Maytraud. Une portion de la rue Sadi Carnot sera végétalisée et se rapprochera de son aspect original de fond de vallon humide.

  • Emmanuel Dumont, hydrogéologue, chercheur au CEREMA, fait aussi partie de l'association des Sources du Nord (ASNEP)

Devant le collège Travail, c’est Emmanuel Dumont qui prend le relais. L’hydrogéologue évoque trois sources à proximité: l’une à l’emplacement du sentier de la tranchée, l’autre à l’angle du cimetière ancien, avenue Pasteur et la troisième sous le château de l’étang.

L’initiative se termine dans la salle des mariages, au château de l’étang. Chacun.e pourra utiliser un tampon  sur une carte de Bagnolet pour indiquer les dispositifs liés à l’eau repérés pendant la balade. Avec en bonus, de petits gâteaux d’Aziza Gonon, la pâtissière championne du monde du 93, marqués d’une goutte d’eau!

Un grand merci à la direction Nature en ville de Bagnolet!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.