Archives par mot-clé : Est Ensemble

LETTRE OUVERTE AUX ELU(E)S D’EST ENSEMBLE

… et à tou(te)s les élu(e)s de nos communes

Le 10 novembre prochain le Conseil de Territoire d’Est Ensemble devra se prononcer sur le choix du mode de gestion de l’eau. En effet depuis la réforme territoriale cette compétence relève d’Est Ensemble. Il y a trois ans les élu(e)s ont choisi de ne pas ré-adhérer au SEDIF et de mettre en œuvre les études et moyens nécessaires à un passage en Régie publique. => Ils doivent aujourd’hui confirmer ce choix !

Continuer la lecture de LETTRE OUVERTE AUX ELU(E)S D’EST ENSEMBLE

Abstention: l’anomalie montreuilloise

Dans un contexte général marqué par une forte abstention, la comparaison des taux de participation dans les différentes villes d’Est Ensemble et leur évolution entre le premier tour de 2014 et celui de 2020 révèlent un décrochage particulièrement net à Montreuil qui relativise beaucoup le « triomphe  » de son maire, Patrice Bessac, élu au premier tour.

Continuer la lecture de Abstention: l’anomalie montreuilloise

Avancée pour l’eau

La tribune des élus Écolos solidaires dans le Bajomag de février

Ça y est !  L’ingénieur en chef chargé de préparer le passage à la gestion publique de l’eau a été recruté par Est Ensemble. Cette avancée est la conséquence directe de la votation citoyenne organisée en juin dernier à Bagnolet et dans plusieurs communes du territoire. Deux grandes missions liées à la sortie définitive du SEDIF et au passage en régie de distribution lui sont confiées. En effet, dès le 1er juillet 2020, à la fin de la convention liant encore Est Ensemble et le SEDIF, le territoire devra reprendre la gestion du contrat avec le délégataire Veolia jusqu’au 31 décembre 2022, date de la fin du contrat. Dans cette période, Est Ensemble devra aussi assurer la maîtrise d’ouvrage des travaux de dévoiement des réseaux liés au tramway et aux JO. Enfin Est Ensemble devra se préparer au passage opérationnel en régie de la distribution à partir du 1er janvier 2023. Cela nécessite de faire auparavant des choix sur le type de régie et ses modalités de fonctionnement et de négocier avec le SEDIF la répartition des biens, de la dette et du personnel.

D’ores et déjà, les études réalisées pour Est Ensemble montrent que la régie territoriale permettrait de réaliser des économies substantielles par rapport au SEDIF : la distribution et la facturation de l’eau revient à 0,58€/m3 avec le SEDIF, elle reviendrait à 0,34€/m3 avec la régie territoriale, soit une économie de 41% !  Pour que cette économie se retrouve dans la facture des usagers et ne soit pas annulée par d’autres postes (achat d’eau en gros, travaux), il faudra continuer à faire entendre notre voix !