Passage de relais

Du fait de sa nouvelle fonction de Vice-président d’Est Ensemble, Jean-Claude Oliva a démissionné du poste de maire-adjoint et proposé la candidature de Vassindou Cissé qui a été élu par le Conseil municipal du 30 septembre. Lire la déclaration de Jean-Claude Oliva.

« J’ai démissionné du mandat d’adjoint au maire pour me mettre en conformité avec l’accord que nous avions conclu entre les trois groupes de la majorité municipale de ne pas cumuler des fonctions telles que adjoint au maire et vice-président d’Est Ensemble. Or comme vous le savez, j’ai été élu Vice-président d’Est Ensemble en charge de l’eau et de l’assainissement, ce qui n’était pas gagné d’avance, c’est le moins que l’on puisse dire… Bien entendu, je ne vous abandonne pas, je reste président du groupe des élu.e.s Écolos solidaires !

Aujourd’hui je suis particulièrement heureux de vous proposer la candidature de Vassindou Cissé pour prendre le poste de 5e adjoint au maire, en charge de la transformation écologique de l’espace public, des espaces verts, de la politique de végétalisation, de l’eau dans la ville, de l’environnement et de la biodiversité.

J’y vois un acte qui va dans le sens de l’écologie populaire, de l’écologie des quartiers que nous promouvons. Dans ce domaine, comme dans celui du rassemblement pour les élections municipales, les discours sont nombreux ; maintenant, les actes doivent suivre. L’écologie est encore aujourd’hui plutôt l’apanage d’hommes blancs qui ont fait des études supérieures et qui habitent les centres villes. Toute la constitution et l’action de notre groupe des Écolos solidaires vise à dépasser cette situation et à faire que l’écologie soit appropriée par le peuple, dans les quartiers, et cela passe aussi par donner de nouvelles références et d’autres modèles que ceux de précurseurs souvent issus de catégories sociales plus favorisées, les « bobos » pour faire vite. C’est donc à la construction d’une écologie pour tou.te.s et avec tou.te .s que nous travaillons, plutôt qu’à imposer de nouvelles normes et de nouveaux comportements venus de l’extérieur ou d’en haut.

Ce qui m’amène naturellement à vous dire quelques mots sur Vassindou. C’est un habitant de Bagnolet depuis dix ans, qui vit actuellement dans le quartier des Malassis avec sa famille. Il est éducateur dans un foyer d’hébergement accueillant des travailleurs handicapés à Saint-Maur des Fossés dans le Val de Marne, foyer au sein duquel il coordonne une équipe de quatre professionnels. Il a également repris des études pour devenir directeur d’établissement social. Dans ses engagements militants, il y a l’inclusion scolaire de tous les enfants, notamment ceux en situation de handicap, les roms et les nouveaux migrants. Auparavant il s’est beaucoup investi à Saint-Denis pour la résorption de l’habitat insalubre avec l’AFVS (Association des Familles Victimes de Saturnisme). À ce titre il a occupé la fonction de personne qualifiée au conseil de développement de Plaine commune pour aider à la mise en place d’une MOUS (Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale) pour une prise en charge globale des familles qui pour la plupart étaient sans titres de séjour. C’est donc une personne compétente et engagée dans l’humain qui va se retrouver à l’avant-poste de la transformation écologique de notre ville et c’est bien ce dont nous avons besoin. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.